Accueil > Actualité > 9ème Festival du film : le parcours exceptionnel de Jérémie LIPPMANN
9ème Festival du film : le parcours exceptionnel de Jérémie LIPPMANN

Rares sont les metteurs en scène qui, comme Jérémie Lippmann, peuvent s’enorgueillir d’avoir dirigé Nathalie Baye à seulement 30 ans. Ancien élève au cours Florent, à l’Ecole du cirque, et au Conservatoire national supérieur d’art dramatique - où il avait Catherine Hiegel et Daniel Mesguish pour professeurs -, c’est d’abord en tant que comédien que Jérémie Lippmann s’est fait connaître sur la scène française. Dès le début de sa jeune carrière, il a joué sous la direction de metteurs en scène prestigieux tels Yves Beaunesne, dans "L’Eveil du Printemps" en 1999 ou encore Jorge Lavelli, dans "Merlin ou la terre dévastée" en 2005. Il a également joué au cinéma et à la télévision, notamment sous la direction de Jean-Luc Godard pour "L’Eloge de l’amour" en 1999 et de Laetitia Masson pour "La Repentie" en 2001, aux côtés d’Isabelle Adjani. C’est donc à partir de son expérience de comédien que Jérémie Lippmann s’est essayé à l’art de la mise en scène. Après "Quelqu’un va venir" en 2006, il met en scène un second texte de Jon Fosse, "Hiver", en 2009. Pour rester fidèle à l’écriture dépouillée de cet auteur, il imagine des espaces d’une grande sobriété où les comédiens doivent faire appel à leurs émotions et à leur instinct pour donner vie au texte. Il cherche à développer chez eux une certaine liberté de jeu et les oblige à se surpasser à chaque représentation. Des exigences de metteur en scène qui s’inscrivent dans la continuité de son travail de comédien.

Chargement du player...

LES INTERDITS

Scénario : Anne Weil, Philippe Kotlarski Avec la collaboration d’Agnès de Sacy et Maurice Rabinowic Avec Soko, Jérémie Lippmann, Vladimir Fridman, Ania Bukstein, Alexandre Chacon, Martin Nissen, Artiom Tkachenko

1979. Carole et Jérôme ont 20 ans et partent en voyage organisé à Odessa, derrière le rideau de fer. Ils sont cousins et se prétendent fiancés. Simples touristes, ils visitent monuments et musées. Le soir, ils faussent compagnie au groupe et rencontrent clandestinement des refuzniks, Juifs harcelés par le régime soviétique pour avoir voulu quitter le pays. Ils découvrent un monde inconnu, brutal et absurde. Si Carole est animée par l’engagement et le goût du risque, la vraie motivation de ce voyage pour Jérôme, c’est Carole…

Photos
mercredi 27/11/2013
Tournages
Photos
Liberté métisse